Pendant les grandes vacances … J’ai couru avec le diable auvergnat

Auvergne trailÇa sentait l’entourloupe ce truc. A peine arrivée dans le Cantal, PAP m’accueille et me glisse un plateau de saucisson/pâté sous le nez, l’oeil diabolique.

La nuit tombée, il m’attire à la fête au village (cf. Les Musclés) et me pousse irrémédiablement vers le stand « pavés de Salers/frites » puis tourne les talons vers l’estaminet afin de m’abreuver d’une bière fraîche. Heureusement, j’ai été suffisamment vigilante pour éviter qu’il verse un sachet de mayo dans mon assiette, le fourbe.

Lire la suite

Publicités